Dans cette série pour vous faire découvrir les origines des plantes, je vais commencer à vous parler des origines du gingembre. Cela va ainsi vous permettre d’en savoir davantage sur cette plante miraculeuse et d’en comprendre ses origines.

%filename

Comprendre les plantes donne effectivement du goût à la nature. Cela va de pair avec le gingembre pour comprendre les Bienfaits du Monde.

Le gingembre (Zingiber Officinale Roscoe) appartient à la famille des Zingiberaceae (Wagner, 1980) du type des Zingiberis.

Les autres noms de gingembre sont multiples. Le gingembre africain, le gingembre noir, le gingembre Cochin, le GanJiang, le Gegibre, l’Ingwer, le gingembre Jamaïcain et le gingembre de course.

Le curcuma, la cardamome et le galanga sont notablement d’autres membres de cette même famille du gingembre.

Le botaniste anglais William Roscoe (1753-1831) a donné à la plante le nom de Zingiber. C’est le dérivé d’un mot sanskrit singabera qui signifie en forme de corne. C’est en raison des saillies présentes sur le rhizome du gingembre

Le genre comprend environ 85 espèces d’herbes aromatiques de Asie de l’Est et Australie tropicale.

Les formes du gingembre

Le gingembre est une plante vivace comprenant de un à trois pieds la taille. La tige dépasse d’environ 12 pouces au-dessus du sol et des bases de gainage des feuilles à deux rangées l’entourent. Il produit des grappes blanches et des boutons floraux roses qui s’épanouissent en fleurs jaunes.

Le gingembre pousse horizontalement, aplati latéralement avec des pièces de ramification, configuration connue comme un rhizome. L’ensemble du rhizome a une texture ferme et striée. C’est 5 à 15 cm long, 1,5 à 6 cm de large, 2 cm d’épaisseur. Et selon la variété il peut être jaune, de couleur blanche ou rouge.

La culture du gingembre

Le climat chaud et humide est le plus idéal pour la culture du gingembre. Il grandit mieux dans les sols riches et les endroits ombragés.

Il se cultive généralement de manière végétative. Et les agriculteurs plantent des morceaux de rhizome dans le sol et chaque pousse peut former une nouvelle plante.

On utilise aussi la micropropagation moderne. En effte, cela se fait en clonant de nouvelles plantes à partir de cellules prélevées sur une seule plante. La progéniture clonée sera plantée ensuite dans un champ.

L’agriculteur coupera les rhizomes de graines soigneusement conservés en petits morceaux. De 2,5 à 5,0 cm de longueur et pesant 20 à 25 grammes. Ils auront chacun un ou deux bons bourgeons.

Le taux de semence varie d’une région à l’autre et dépend de la méthode de culture adoptée. Dans le monde, on cultive plus de 25 variétés de gingembre. Les espèces dont la culture sont les plus importantes mondialement sont les suivantes. Zingiber, ISR-Varada 2, Suprabha, Suruchi, Suravi, Himagiri, IISR Mahima, IISR Rejeta, Rio-de-Janeiro, Nadia et la Chine (Sasikaran et al, 2008).

Le gingembre en tant que décoration

On cultive aussi le gingembre comme plante décorative. La plante de gingembre est une plante ornementale intéressante et remarquable grâce à son feuillage à motifs. Mais aussi ses fleurs délicieusement parfumées, ses palette de couleurs arc-en-ciel, et ses gousses surprenantes. On cultive certaines especes à des fins ornementales et médicinales, mais pas pour les épices. Ce sont les types Cattleya, Globba, Roscoea, Kaempferia et Siphonochilus (Branney, 2005, Byers, 1999).

Les maladies

Des maladies courantes qui peuvent infester le gingembre. Comme la racine molle, flétrissement bactérien, tache des feuilles, nématodes ravageurs, foreur des pousses et les écailles de rhizome. Ces maladies affectent à la fois la plante de gingembre et les rhizomes.

La récolte

Lorsque les feuilles jaunissent et commencent à se faner progressivement, la recolte de la culture peut se faire.

Selon la variété et l’utilisation prévue, il faut environ 5 à 9 mois après la plantation pour recolter le gingembre.

La préparation

Le gingembre conservé est généralement déterré 5 à 7 mois après la plantation. C’est avant qu’il ne soit complètement mature, mais tant qu’il est encore tendre et doux. Le gingembre séché, des rhizomes mûrs avec un arôme, une saveur et un piquant complets, sont récoltés 8 à 9 mois après la plantation.

La teneur en huile essentielle des rhizomes augmente avec l’âge, de sorte que les plantes utilisées pour cela pourraient être récoltées encore plus tard.

La récolte se fait soit à la main avec une bêche ou une fourche à creuser, soit à l’aide de pelles mécaniques. On soulève les touffes avec soin et on sépare les rhizomes des feuilles séchées, des racines et du sol adhérent.

On échaude, ou lave et gratte ces rhizomes pour éviter la germination. Les racines de gingembre matures sont fibreuses et presque sèches. Il faut sélectionner immédiatement  après la récolte les rhizomes gras et sains de plantes indemnes de maladies. On stockera les rhizomes dans des fosses à l’ombre et les proposons en tant que matériel de semence.

Les origines géographiques du gingembre

Le rendement en gingembre sec est de 19 à 25% a partir de gingembre frais – selon la variété et l’endroit (Sasikaran, 2008).

On cultive le gingembre dans toute l’Asie du Sud-Est, en Chine et dans certaines régions du Japon, de l’Autriche, de l’Amérique latine, de la Jamaïque et de l’Afrique.

L’Inde est le premier producteur de gingembre, suivie de la Chine, de l’Indonésie, du Népal et de la Thaïlande, mais les variétés les plus chères et de haute qualité proviennent de la Jamaïque, de l’Australie et du sud de l’Inde (Gilani et Ghayur, 2005, Ali et Gilani, 2007).

One Reply to “Le Gingembre – Tout savoir (1ere partie)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *